Espace senior
AccueilEn établissementQuel établissement choisirQuel établissement choisir
ImprimerDiminuer la taille de la policeAugmenter la taille de la policeRetour

Quel établissement choisir

  • Quelques conseils

L’entrée en établissement est une étape importante dans la vie de la personne âgée : quitter son appartement ou sa maison n’est jamais facile.

Lorsque cette entrée se décide dans l’urgence, et/ou en situation de crise, elle est d’autant plus mal vécue et peut faire émerger toute sorte de sentiments (culpabilité de la part de la famille, sentiment d’abandon de la personne âgée…).

Ainsi, pour atténuer les difficultés liées aux changements trop brusques, il est indispensable que la personne âgée et sa famille puissent anticiper le besoin d’entrée en maison de retraite. Se renseigner ne veut pas dire accélérer le processus.

Au contraire, en se donnant le temps de s’informer, de visiter des établissements, on se donne aussi le temps de se préparer, d’accepter cette décision toujours délicate à prendre, autant pour la famille que pour la personne âgée, et surtout de choisir l’établissement le plus approprié à la personne. D’autant qu’il peut ne pas y avoir de place disponible immédiatement.

Enfin, il est primordial que l’intéressé puisse être associé à la décision et impliqué dans le choix de son établissement d’accueil.

Dans cette démarche d’anticipation et de prévention, ce document vous informera sur les structures d’accueil les plus adaptées en fonction des besoins, ainsi que sur les points importants à prendre en compte lors du choix de l’établissement.

Sachez également qu’avant l’entrée en établissement, il existe des solutions pour améliorer le maintien à domicile : accueil de jour, téléassistance, services de soins et/ou d’aide à domicile…

Il est aussi possible d’être accueilli au sein d’une famille (accueil familial voir rubrique suivante), agréée par le Président du Conseil Général. Pour plus de renseignements, consultez le Service Modes d’Accueil et Adoption - 04 72 61 28 81 – mardi après midi et jeudi matin.

 - Choisir l’établissement en fonction de sa localisation géographique : le quartier, proximité avec l’entourage, le réseau social, les moyens d’accès pour sortir et recevoir des visites (bus, etc…).
 - Visiter l’établissement avant de faire les démarches et poser des questions sur :
 - les prix pratiqués (prix de journée, prestations offertes ou non comprises…) et les aides dont peut bénéficier la personne hébergée (aide sociale, aide personnalisée au logement, allocation de logement social…)
 - le personnel (nombre, qualification, présence de nuit… )
 - l’organisation des soins : l’établissement est-il organisé pour répondre à la dépendance des résidents ? la personne âgée peut elle garder son médecin ?
 - les repas (horaires, menus, respect du régime, possibilité de manger avec un invité…)
 - les animations et l’ouverture de l’établissement sur l’extérieur (accueil des gens du quartier pour les animations, échanges avec des associations du voisinage, comment fonctionnent les visites personnelles et sorties de l’établissement…)
 - Consulter le livret d’accueil, le contrat de séjour et le règlement intérieur et demander comment fonctionne le conseil de la vie sociale.
 - Vérifier l’accessibilité et les équipements de l’établissement (accès possibles en fauteuil roulant, salle de bain équipée lorsque survient un handicap ?).
 - S’assurer qu’un retour est possible en cas d’hospitalisation, et avec quelle prise en charge ?
 - Apprécier l’ambiance et discuter avec le personnel.
 Ne pas oublier qu’il est toujours possible de changer d’établissement s’il ne convient pas.
 

  • Les différents types d’établissement

- Logement Foyer

Il s’adresse principalement aux personnes valides et propose à la location, des appartements, dotés d’une présence humaine jour et nuit et équipés d’une téléalarme, avec des services facultatifs (restauration, blanchissage, coiffure, pédicure…).

L’intervention de services extérieurs est possible (aide à domicile, infirmiers libéraux) selon le libre choix du résident. Il s’agit d’un substitut du domicile et prend parfois le nom de "résidence".

- Domicile Collectif

Il s’agit d’établissements de petite capacité (moins de 24 personnes), appelés aussi "petites unités de vie".

Ils permettent de préserver l’indépendance des personnes (logement individuel) tout en développant une vie collective.

La présence de personnel au sein de l’établissement est complétée par l’intervention de services d’aide à domicile externes.

Certains domiciles collectifs sont spécialisés pour l’accueil d’un certain public, valides ou personnes désorientées et proposent alors un accueil communautaire avec une capacité moindre (6 à 12 places).

- Maison de Retraite

Il s’agit de structure d’hébergement médico-sociales qui accueille les personnes âgées valides ou en perte d’autonomie qui ne peuvent continuer à vivre à leur domicile.

- USLD (Unité de Soins de Longue Durée)

Il s’agit de structures sanitaires (et non médico-sociales) qui accueille des personnes dont le niveau de perte d’autonomie est plus grand que dans les EHPAD et dont l’état de santé exige une surveillance médicale constante.

- Hébergement temporaire.

Depuis la Loi de rénovation de l’action sociale et médico-sociale (Loi n° 2002-2 du 2 janvier 2002) les établissements d’accueil pour personnes âgées doivent signer une convention tripartite (établissement/état/conseil général).

Les dénominations changent et on parle maintenant d’EHPAD. La tarification des établissements s'effectue alors en fonction du degré de dépendance des personnes accueillies et non plus du statut juridique de l'établissement.

- EHPAD (Etablissement d’accueil pour personnes âgées dépendantes)

Il s’agit d’es établissements entièrement médicalisés, signataires de la convention tripartite établissement/état/conseil général.

Ils peuvent accueillir des personnes valides, semi-valides ou ayant une perte d’autonomie importante, qu’il s’agisse de troubles physiques ou psychiques.

 La dénomination USLD est précisé pour quelques EHPAD qui accueillent les personnes les plus dépendantes.
 Seuls certains établissements tels que les maisons de retraite non médicalisées, les domiciles collectifs et certains logements foyer échappent actuellement au conventionnement.
› En savoir + :
 

Loi n° 2002-2 du 2 janvier 2002 rénovant l'action sociale et médico-sociale

http://www.rhone.fr
 

  • Les places réservées par les Caisses de retraite

L’action sociale de la retraite complémentaire des régimes AGIRC / ARRCO peut concourir, en acteur complémentaire, à la mise en œuvre de diverses aides favorisant le soutien à domicile et pour répondre au souhait ou à la nécessité d’être accueilli dans un établissement de retraite.

 Des résidences propriétés des caisses de retraite complémentaire (70 sur l’ensemble du territoire français), peuvent permettre aux retraités de ces régimes de trouver une solution adaptée à leur situation.
 De plus des places (20 000 sur l’ensemble des départements) ont été réservées prioritairement.
 Ces réservations acquises grâce à un financement des Institutions de Retraite complémentaire des régimes AGIRC/ARROC soit lors de la création de l’établissement soit lors de travaux importants de rénovation ont deux objectifs :
 

 - d’une part atténuer le prix de journée en faisant diminuer l’emprunt complémentaire ayant une incidence directe sur celui-ci.
 - permettre une priorité d’admission à leurs retraités, sous réserve que l’établissement dispose d’une place au moment de la demande et que l’état de santé de la personne soit en adéquation avec les possibilités de l’établissement.
 

 Rechercher un établissement d’accueil, c’est entreprendre une démarche souvent laborieuse, toujours engageante.
 Les équipes sociales des caisses de retraite AGIRC/ARRCO vous aident à évaluer vos besoins, vous conseillent sur les solutions à envisager et vous informent sur les coûts et les aides à solliciter.
 Pour toute information, contactez le service d’action sociale de votre caisse de retraite AGIRC/ARRCO
(Rédacteur : France-Marie PARAVEL – APICIL AGIRA)

› En savoir + : http://www.agircarrco-actionsociale.fr/orienter-nos-actions/accompagner-la-perte-dautonomie/droits-reservataires/

  • L’Accueil familial

 L'accueil familial permet d'accueillir à son domicile une personne âgée ou une personne handicapée contre rémunération. Il est possible de recevoir une, deux ou trois personnes, à temps complet ou à temps partiel (vacances, week-end).
› En savoir + : http://www.rhone.fr/solidarites/personnes_agees/accueil_familial