AccueilSolidaritésSanté publiqueLutte contre le moustique tigre

Contre la prolifération des moustiques dans le Rhône...

L'Aedes albopictus, ou "moustique tigre". Photo : James Gathany.
Mis à jour : 22 juin 2016

Parce que les moustiques sont vecteurs de nuisances, et pour certains de maladies parfois graves, le Département du Rhône agit sur le terrain dans la lutte contre les moustiques via son opérateur : l’Entente interdépartementale pour la démoustication Rhône-Alpes - EIRAD


Le Département du Rhône est responsable de la démoustication pour la lutte contre les nuisances mais également pour la lutte contre la transmission des maladies.

Il intervient via son opérateur l'EID Rhône-Alpes habilité à réaliser deux types de traitement de démoustication :

  • l'éradication des larves grâce à un traitement larvicide biologique, rapide et écologique, répandu dans l'eau.
  • la lutte contre les moustiques adultes par l'épandage aérien de produits phytosanitaires.

Neuf communes du Département font ainsi l'objet d'un traitement spécifique dans le cadre de la démoustication classique : Brignais, Chaponnay, Genas, Jons, Lozanne, Marennes, Millery, Pusignan, Saint-Romain-en-Gal

L'ensemble du territoire départemental est concerné par la surveillance et la lutte contre le moustique tigre.

 

L'Aedes albopictus, plus connu sous le nom de "moustique tigre", fait l'objet d'une surveillance particulière car il est un vecteur potentiel de maladies virales comme le chikungunya, la dengue ou le virus Zika.

Installé depuis 2004 dans le Sud de la France, il remonte progressivement sur le territoire ; il est considéré aujourd'hui comme implanté dans le Rhône.

Ce moustique de petite taille (5 à 7 mm) est recouvert d'une multitude d'écailles de couleurs blanches et noires. C'est un insecte urbain et diurne : il pique le jour, particulièrement à l'aube et au crépuscule, principalement à l'extérieur des habitations.

Sa période d'activité se situe du 1er mai au 30 novembre.

Les gîtes de reproduction du moustique tigre sont toujours de petite taille : les creux des arbres mais aussi tous les petits espaces d'eaux stagnantes créés par l'homme (seaux, vases, soucoupes, fûts, citernes, écoulements de gouttières, pneus…).

La meilleure arme contre la prolifération des moustiques est la destruction de leurs lieux de ponte potentiels.

Le moustique tigre ne se déplace que dans un rayon de 25 à 50 mètres autour de son lieu de naissance.
Celui qui vous pique est né chez vous !

Veillez à vider très régulièrement tous les réceptacles d'eau de pluie et à enlever les objets abandonnés qui pourraient servir de récipients : jouets qui traînent dans le jardin ou sur la terrasse, coupelles sous les pots de fleurs…

Contre les piqûres, les mesures de protection personnelle sont simples :

  • privilégier les vêtements amples et couvrants
  • utiliser des produits répulsifs (avec précaution pour les enfants et les femmes enceintes)
  • utiliser des moustiquaires

Signalez via le Portail de signalement du moustique tigre ou à l'EID Rhône-Alpes la découverte d'un moustique Aedes albopictus à votre domicile et aux autorités sanitaires si vous êtes porteur d'une maladie transmissible par ce moustique (dengue, chikungunya, zika).

COUVRIR, JETER, VIDER TOUS LES RÉCIPIENTS POUVANT CONTENIR DE L'EAU

Pas d'eau stagnante, pas de moustiques !

Illustration

Twitter

Galerie photo


Documents


Sites Web