Photo d'un moustique tigre
Environnement
Santé

Lutte contre le moustique tigre

Publié le 08.11.2022

Parce que les moustiques sont vecteurs de nuisances, et pour certains de maladies parfois graves, le Département du Rhône agit sur le terrain dans la lutte contre les moustiques via son opérateur : l’Entente interdépartementale pour la démoustication Rhône-Alpes - EIRAD.

Comment reconnaître le moustique tigre ?

L'Aedes albopictus, plus connu sous le nom de "moustique tigre", fait l'objet d'une surveillance particulière car il est un vecteur potentiel de maladies virales comme le chikungunya, la dengue ou le virus Zika.

Ce moustique de petite taille (5 à 7 mm) est recouvert d'une multitude d'écailles de couleurs blanches et noires. C'est un insecte urbain et diurne : il pique le jour, particulièrement à l'aube et au crépuscule, principalement à l'extérieur des habitations.

Sa période d'activité se situe du 1er mai au 30 novembre.

Les gîtes de reproduction du moustique tigre sont toujours de petite taille : les creux des arbres mais aussi tous les petits espaces d'eaux stagnantes créés par l'homme (seaux, vases, soucoupes, fûts, citernes, écoulements de gouttières, pneus…), d'où l'importance d'être très vigilent.

La démoustication

Le Département du Rhône intervient dans la lutte contre les nuisances, mais également contre la transmission des maladies transmises par le "moustique tigre". La collectivité agit sur le terrain via son opérateur, l'Entente Interdépartementale pour la démoustication Rhône-Alpes (EIRAD).

Installé depuis 2004 dans le Sud de la France, le moustique tigre remonte progressivement sur le territoire ; il est considéré aujourd'hui comme implanté dans le Rhône.

De ce fait, le Département du Rhône est particulièrement impliqué dans la lutte contre la prolifération du moustique tigre.

Les bons gestes

La meilleure arme contre la prolifération des moustiques est la destruction de leurs lieux de ponte potentiels. Le moustique tigre ne se déplace que dans un rayon de 25 à 50 mètres autour de son lieu de naissance.
Celui qui vous pique est né chez vous !

La Clé : couvrir, et vider tous les récipients pouvant contenir de l'eau.

Veillez à vider très régulièrement tous les réceptacles d'eau de pluie et à enlever les objets abandonnés qui pourraient servir de récipients : jouets qui traînent dans le jardin ou sur la terrasse, coupelles sous les pots de fleurs…

Pas d'eau stagnante, pas de moustiques ! Pour vous aider, télécharger nos check-lists dans l'espace document.

Contre les piqûres, les mesures de protection personnelle sont simples :

  • privilégier les vêtements amples et couvrants
  • utiliser des produits répulsifs (avec précaution pour les enfants et les femmes enceintes)
  • utiliser des moustiquaires